Catégories

Reportages > Outdoor (93)

Cliquer sur la couverture pour l'agrandir.
 Jui 2016 | NOUVEAU SITE !!!
www.beallet-photographie.com

il est en ligne ... [http://beallet-photographie.com ]

 Avr 2016 | Alpes Loisirs
traversée de la Chartreuse

traversée de la chartreuse à vtt

 Avr 2016 | camion poubelle !!
photo oisans

photo prise au refuge du Soreiller, Oisans.
La consécration : une publicité pour l’environnement sur le camion poubelle local ! et ce n'est pas de l'humour, j'ai toujours rêvé d'être éboueur -se- pour pouvoir m'accrocher à l'arrière du camion.

 Fev 2016 | Alpes Loisirs
la traversée de l Ubaye

la traversée de l'Ubaye à vtt

 Avr 2016 | Alpes Loisirs
suplément vélo du printemps

C'est le printemps , roulons !

 Avr 2016 | Alpes Loisirs
oisans en famille

osez l'Oisans en famille, rando et découverte aux pays où les poules ont des crampons.

 Fev 2016 | Montagnes Mag
tour des Rouies

Le tour des Rouies à ski.
Les Rouies, épicentre – ou presque – des Ecrins est un magnifique belvédère à 3589 m. trois jours vous suffiront pour en faire le tour.
Trois jours en montagne, ski au pied, entre Oisans et Valgaudemar , pour prendre le pouls des Ecrins, du ciel et des rochers, des glaciers et de la majesté qui nous entoure.

La Bérarde, est toujours un départ enchanté. La route coupée presque tout l'hiver s'entrouvre au début du printemps : étroite, elle se faufile au cœur d'un univers minéral, hérissé de blocs de granit. Et la voila enfin qui chemine à la fois timide et hardie sur des versants abrupts en s'enfonçant sans tambour ni trompette au cœur même des Ecrins.
En 2000 la petite route a été agrandie, juste assez pour que deux voitures prudentes se croisent mais les lieux n'ont rien perdus de leur sauvagerie. Dès les premières avalanches, la route n'est plus praticable. Alors la Bérarde reste seule, avec comme seuls compagnie des pics étincelants. Pas étonnant que cet hameau au bout de la route et du monde, départ des plus belles courses des Ecrins soit comme la Grave et Chamonix l'un des grands centres français de l'alpinisme.

 Dec 2015 | Montagnes Mag
Skiez pas cher !

" Comment voyager pas cher ski aux pieds "
Les temps sont, dit-on, à la restriction, voire à la disette. Peut-on encore vraiment aller skier à l'autre bout de l'Europe /la Terre sans s’endetter pour les cents années à venir ?
Peut-on partir loin sans un budget de ministre ?
Les bons plans, les astuces, les combines pour voir si la neige est plus blanche de l’autre coté de la vallée ! Si vous croyez que skier en Russie, aux US ou ailleurs dans le monde n’est qu’un rêve, lisez la suite !

Pourquoi eux et pas moi ? Ils skient tous comme des Dieux, ils ont un dénivelé /heure à faire pâlir le lièvre de La Fontaine, et cerise sur le glacier, ils partent à l’autre bout du monde s’enfiler des volcans au Kamchatka et des mètres de poudreuse en Alaska. Et moi, et moi et moi ?
Ils, ce sont ces anonymes et les célèbres, qui forment un tout dans notre imaginaire collectif, qui caracolent en tête de gondole, belles photos à l’appui, teaser musclé et percutant, toujours au top et jamais en panne d’inspiration.
Faut-il vraiment clôturer l espace à skier aux quelques massifs autour de chez soi pour des raisons bassement financières. Non, car il est possible en y mettant un peu du sien d’aller chatouiller n’importe quelle pente partout dans le monde !

 Dec 2015 | Traces
ski de rando à Mourmansk

Khibiny : L’APPEL DE L’ARCTIQUE

La Russie, ses massifs montagneux sauvages, immenses et loin de tout, ses histoires d’ours, de goulags, de vodka, de neige vierge… Nathalie Cuche, monitrice à L’Alpe d’Huez, et ses copains en rêvaient depuis longtemps. En avril dernier, pour joindre l’utile à l’agréable, ils ont emmené avec eux d’anciennes tenues ESF pour leur donner une seconde vie.

 Sep 2015 | La Montagne et Alpinisme
le Devoluy

Etrange pays, le Dévoluy ! Entre Les roches dentelées et minérale dressée au dessus de vallons dodus d’herbe juteuse dévoilent en effet un pays de contrastes. Alpes du Nord et Alpes du sud ? cette terre semble hésiter.
Une chose est sure, ce majestueux ensemble calcaire aux allures de citadelle abrite des petits sentiers hardis au cœur d’une montagne qui pourrait bien être le paradis du randonneur et des grimpeurs.

Le massif du Dévoluy a longtemps été le jardin secret de quelques alpinistes initiés. Le rocher devoluard n’est certes pas toujours très bon mais les grands faces faites parfois d’un seul tenant d’un calcaire francs et solides ont su frapper l’imagination des courageux pionniers de l’escalade : la Paroi des Voutes, le Grand Ferrand, le Pic de Bure et bien sur l’Obiou figurent ces sommets mythiques qui ont su faire vibrer des célèbres himalayistes comme René Desmaison et Jean Couzy. Ce dernier fut tué en 1958 par un bloc de pierre lors de l’ascension de la Crète des Bergers à l’Ouest du plateau de Bure. Quand à Desmaison, il restera toujours fidele à ce pays rude et secret. Ses cendres furent déposées en 2007 dans le cimetière de la chapelle des Gicons, encore appelée Mère-Église, dominant le village de Saint Disdier, porte d'entrée du Massif du Dévoluy.

 Jui 2015 | Alpes Loisirs
La Dibona

Cathédrale des Ecrins.

On ne rebaptise jamais un navire. Ce n'est pas le cas des montagnes. Avant sa conquête par un jeune alpiniste italien, Angelo Dibona, le sommet s'appelait encore Aiguille du Pain de Sucre. L'escalade de cette arête effilée au sourire en lame de couteau paraissait alors impossible. Mais comme toutes ces montagnes qui aiment faire forte impression, il y a toujours des passages pour se faufiler tant bien que mal au sommet. Plus d’un siècle après sa conquête, la « Dib »pour les intimes continue de faire rêver les alpinistes d’Oisans et du monde entier.

 Mai 2015 | Alpes Loisirs
le tour des Rousses à vtt

Le massif des Grandes Rousses, citadelle minérale au cœur de l’Oisans est un paradis du VTT. Certes le terrain est parfois abrupt, le vide n’est jamais loin mais quelle ambiance ! Le tour de ce petit massif compact hérissées de cimes dressées vers le ciel fera, parions le, époque dans votre vie… A condition d’aimer la montagne et la solitude ! En route !

En se servant des remontées mécaniques de l’Alpe d’Huez en période estivale, nous vous proposons le tour des Grandes Rousses en vtt en commençant par le magnifique balcon des lacs du Milieu avant de rejoindre le Lac de Grand Maison puis le célèbre Col de la Croix de Fer. La boucle continue par le village de Saint Sorlin d’Arves pour une halte nocturne. La suite est composée d’une belle montée jusqu’au Col des Prés Nouveaux et une descente anthologique jusqu’à Clavans pour rejoindre la station par le Col de Sarenne, lui aussi célèbre depuis que le Tour de France y a posé ses roues en 2013.
Deux jours de pleine nature grandiose pour découvrir un petit massif aux portes de Grenoble.

 Dec 2014 | Montagnes Magazine
Le tour du dome des ecrins

Le Dôme des Ecrins classique parmi les classiques n’en finit pas d’attiser la convoitise des skieurs. En faire le tour et l’ascension, quelle aubaine ! Quitte à manger du dénivelé, à crapahuter comme des forçats dans l’espoir d’aller au bout de ces montagnes et ces vallées loin de tout…
De la Bérarde à Villard d’Arène, en route pour un voyage en altitude autour du joyau des Ecrins.

« Un raid, c’est un voyage raconte Eric Durdan en soufflant sur son thé au refuge du Promontoire. Tu parcours le pays, mais c’est le pays d’en haut. Tu quittes la vallée et son fouillis, tu ne penses qu’à ta journée, à ton itinéraire, à la neige et à la beauté de ce qui t’entoure. » Dehors le brouillard joue avec le paysage, le froid, la neige et les bourrasques…Eric a raison, un raid en montagne, c’est comme un voyage en altitude mais un voyage qui purge la vie pour mieux la remplir aurait rajouté l’écrivain voyageur Nicolas Bouvier.

 Nov 2014 | Alpes Loisirs
Traversée du Taillefer

La traversée du massif du Taillefer en trois jours à ski et en snowboard. terminus, couloir de l'Infernet : tout le monde descend .

 Jul 2014 | Oisans toursime
Affiche Savoir Faire de l'Oisans

Affiche Savoir Faire de l'Oisans

 Jui 2014 | Montagne et Alpinisme
La Sainte Victoire

Irréelle et solitaire, véritable
citadelle, domine le pays d’Aix
en Provence. Sa puissante
architecture est un véritable
appel à la marche et l’alpinisme.
Quant à son passé riche, trouble
et mystérieux, il remonte aux
origines mêmes de la Provence.
un monument
de calcaire
Sainte-Victoire
Textes et photos : Eric Beallet

 Jui 2014 | Montagne et Alpinisme
La traversée du Grand Paradis

C’est un horizon de pics qui s’étend devant nous. Au fond, loin, le Grand Paradis, le massif et son sommet éponyme, que nous voulons rejoindre en cinq jours de marche. Un petit air mutin nous accompagne, Michel Polnareff, rien que ca. Il nous poursuit à travers vallées, cols, refuges et vallons « On ira tous au paradis même moi, Qu'on soit béni ou qu'on soit maudit, on ira » .

Depuis le Col du Petit Saint Bernard, nous observons la brume qui monte et qui descend. De vastes espaces herbeux apparaissent de temps en temps, puis soudain cela se déchire et quelques pics imposants se dévoilent et disparaissent, à nouveau engloutis. Nous nous orientons tant bien que mal pour rejoindre le Passage de la Louie Blanche, et attaquons notre traversée du Grand Paradis : Cinq jours pour un itinéraire magique à cheval entre le Parc de la Vanoise et celui, italien, du Grand Paradis. Cinq jours en montagne et nous partons comme pour le bout du monde : émerveillés et impatients. Chaque col passé, chaque vallée abordée nous rapprochera de notre but final, le sommet du Grand Paradis et son sommet à 4061 m. Le paysage se transforme, nous entrons dans le rythme de la traversée : de longues montées, de belles descentes, des pauses casse-croute et des arrivées aux refuges. Descendre, remonter, passer un col, rejoindre une crête, observer, c’est cela la magie des traversées : ne jamais quitter la montagne ! On entre en montagne comme on entre en religion…

 Jui 2014 | Mini guide rando en Oisans
Mini guide rando en Oisans

Carte et infos rando en Oisans

 Jui 2014 | Flyer "les jeudis des refuges"
Flyer "les jeudis des refuges"

photos du flyer "les jeudis des refuges "

 Jui 2013 | guide activités en Oisans
activités en Oisans

photos guide des activités en Oisans

 Avr 2014 | Montagnes Magazine
ski de rando en Oregon, USA

Un trip à ski dans le massif des Cascades, entre Californie et l’état de Washington, ça commence par un « road trip ». Une voiture, des skis sur le toit… Voila le pack nécessaire pour approcher les volcans de la monumentale chaine volcanique du Pacifique ! Tout y est : les fast food, les villages de cowboy et enfin, émergeants de la plaine plate comme la main, les volcans enneigés, phares dans la tempête de nos envies de skieurs. Rock on !
« Rien derrière et tout devant, comme toujours sur la route. » J.Kerouac, Sur la route.

« Classic Rock radio » sur la 98.3, Jimmy Hendrix, Police et les Graatefull Dead font résonner leurs guitares dans la Mitsubishi de location. La route est longue depuis San Francisco jusqu’au nord de l’Etat de Californie où pointe le Lassen Peak et ses 3187 m volcaniques. Le premier de la longue série de volcans des Cascades. Le nord de la Californie est une gigantesque forêt de pins, où les farceurs Chipmunks chicanent les geais bleus électriques, entre rivières tumultueuses, collines bleutées et mousse verte fluo qui recouvrent les arbres multiséculaires. Le Lassen Peak émerge au dessus de ce fatras sylvestre, comme un totem gigantesque. Déjà remplis de cette ambiance américaine à la fois furieusement exotique et familière, nous campons dans la campground du Parc National pour un départ aux aurores à travers les bois. Bien sur, nous avons relu « Sur la route », nous nous sommes gavés des épisodes de « Sherif fait moi peur » , les US sont une part de nous même qu’on le veuille ou non. Nos voisins au campground, Brent et Tom, père et fils randonneurs en télémark et Splitboard, nous font un résumé de l’ascension. Assis sur des chaises longues à côté de leur Pick Up truck, Budweiser en main, à l’abri d’un parasol coca, ils se protègent d’un soleil invisible. Tom fait ses études à Sacramento, ils se retrouvent ainsi le week-end pour skier ou pêcher dans le parc du Lassen Peak. Ils nous proposent de nous retrouver demain en fin de journée sur le versant nord, où ils comptent pêcher afin de nous ramener au camping.
Le soleil diffuse une clarté pâle et nous nous orientons dans la forêt épaisse pour rejoindre les bases du volcan. Un siècle plus tôt, en mai 1914, il est entré en activité entamant un cycle de sept années d’éruptions périodiques. Aujourd’hui nous nous lançons sur les pentes douces et boisées de l’ogre endormi : une ascension longue, un peu moins de 1500 m positif mais la distance est faramineuse. Lorsque nous émergeons enfin de la limite forestière, les blocs volcaniques sont disséminés jusqu’au sommet. Au loin scintille le Mont Shasta et ses 4317 m, le prochain sur la « list to do » des Cascades. La descente est large et accueillante sur le versant nord. Nous plongeons vers la « devastated area », un paysage étrange de désolation, funeste résultat des éruptions du siècle dernier, où nous attendent Brent et Tom, bredouilles, mais heureux. Nous nous entassons dans leur pick-up pour rejoindre le campground et partager quelques Budweiser en leur compagnie. Nous reprenons notre route, attirés comme des mouches sur une vitre ensoleillée par la majestueuse suite de la Chaine des Cascades, subjugués par ce que nous avons aperçu du Mont Shasta depuis le Lassen Peak : une montagne isolée, imposante comme un gâteau de mariage, posée au milieu d’un océan de forêts vallonnées. Le Big Wild, version Oregon.
Oregon by ski

 Oct 2013 | Respyr
MONTÉNÉGRO BY SKI

Un parc national, aux confins des Balkans, inscrit au patrimoine mondial par l’Unesco depuis 1982, 27 sommets au-dessus de 2 200 m, des lacs glaciaires bordés par le canyon
de la rivière Tara, surnommée la «larme de l’Europe»…
Il n’en fallait pas plus pour se décider un matin à avaler 3 000 km et se rendre à Zabljak, le village du Durmitor.

 Jui 2013 | La Montagne et Alpinisme
le Valgaudemar

Secret, retiré, en cul de sac, le Valgaudemar
a fait le bonheur des Terray, des Rébuffat et
autres Desmaison. L’Olan, les Rouies, le Sirac
dans l’éclat de leur majesté minérale ont
longtemps attisé les appétits des montagnards.
Ce pays mystérieux, traversé par les eaux
impétueuses de la Séveraisse, s’est en effet
consacré à la haute montagne et a su conserver
un patrimoine naturel et rare. Il méritait bien
un détour : Bienvenue dans le Valgo !

 Mar 2013 | Montagnes Magazine
Bosnie à ski

Ski de rando en Bosnie.

Point névralgique entre l’Orient et l’Occident, la Bosnie fut au cœur des tensions des Balkans. Mais ce tout petit territoire tache aujourd’hui d’oublier les kalasnikov et autres snipers. La poudre aujourd’hui, c’est celle des montagnes et des traces vierges au milieu de forêts encore sauvages qui sentent bon l’exploration enchantée...
Prenons des skis, et allons voir, un tout petit peu plus loin à l’Est à quoi ressemblent les sommets de nos voisins bosniaques…

« Quand il y a le bazar ailleurs dans le monde on se dit que les touristes vont enfin revenir à Sarajevo. L’an dernier les problèmes c’était en Grèce. Nous ne sommes enfin plus synonyme de guerres, agitations et problèmes, chacun son tour ! » Vladimir résume ainsi sa Bosnie sans concession et avec un brin de malice … « Un pays merveilleux mais encore à genoux. Mais temporise t-il la guerre de 92 s’éloigne avec son cortège de terreur, le pays est sur les rails du tourisme et de la grande vie ! Ah la belle vie Bosniaque : le slogan national ni plus ni moins : « easy going, enjoy yourself, life is too short » le tout assorti d’un “let’s go easy, have a drink, let’s have food and music.”

 Avr 2013 | Trek mag
Enquête : sexe et randonnée

Beaucoup en rêvent mais peu l’on fait, par manque d’hardiesse mais plus souvent faute de… partenaire.
Reste le phantasme. La marche aurait-elle des vertus aphrodisiaques, le godillot, obscur objet du Désir ? Hé bien, pas si sur !
Tambour battant, nous avons mené l’enquête, indiscret inquisiteur de l’âme et des pulsions cachées et avouées du trekkeur. En piste !

En 2006 le magazine ELLE publiait un étrange sondage CSA qui révélait que les françaises à 63% rêvaient de faire l’amour sur une plage au cœur de lune, les autres à 54% s’imaginaient bien batifolant sans vergogne dans une clairière inondée de soleil…
Par ailleurs le succès de l’ouvrage de Robert rose et Nick Tilton publié en français par 4Camp « Le sexe dans la nature » est assez révélateur. : Il y aurait un bel et bien un lien entre le sexe et la nature. Allons plus loin en posant ce questionnement fondamental. Ce lien est-il encore plus étroit avec la marche ?

 Aou 2017 | Alpes Loisirs
la traversée des Grandes Rousses

À la fin du XIXe siècle, l’abbé Bayle, curé à Oz-en-Oisans explorait le massif des Grandes Rousses. Il donna son nom au Pic Bayle, point culminant de la chaîne à 3 465 m. En ces temps de l’alpinisme héroïque, les traversées prenaient vite des allures d’expédition. Aujourd’hui, c’est un peu moins compliqué mais l’aventure n’a rien perdu de sa saveur.
De l’Alpe d’Huez à Saint-Sorlin-d’Arves, récit d’une traversée moderne du massif en ski de randonnée…

Certains itinéraires à ski vont de soi. C’est le cas de la traversée des Grandes Rousses, une belle course au fil des 3 000 mètres dans un environnement totalement sauvage et préservé, cerné de pics acérés et de jolis glaciers.

 Aou 2012 | La Montagne
Taillefer en traversée

Il y a aux portes de Grenoble un massif méconnu gorgé de tourbières et de lacs en pagaille, auréolé de mystères et cerné de beaux sommets.
Le Taillefer…Voila un nom qui claque comme un coup de fouet et dont les syllabes s’entrechoquent en cascade. Sous ses pics acérés s’échappent des sentiers sauvages prétextes de traversées souvent solitaires mais toujours heureuses. Voici justement la traversée Ouest - Est version famille, ainsi qu’une traversée Sud-Nord version… mollets d’acier !

 Jui 2012 | Trek Mag
Enquête : marcher en famille

Si vous êtes effrayés à la simple idée de partir sur les sentiers tourmentés de la randonnée en famille, hé bien c’est que vous êtes lucides ! Sinon vous êtes d’indécrottables optimistes ou mieux des ignorants. Gambader joyeusement en famille, bien sur que c’est possible, des solutions existent alors tentez avec nous la prodigieuse aventure du trek en famille !

Un enfant, ça marche ?

La marche : cette activité saine et vivifiante pour des adultes dans la force de l’âge est elle adaptée pour les enfants ?
D’emblée, disons le : tous les enfants peuvent marcher. Même les tout petits peuvent se farcir de longues randonnées sans que cela ait la moindre incidence néfaste sur leur petit organisme. Un peu de bon sens cependant : deux heures dans le sac pour un tout petit, c’est une limite à ne pas dépasser. Il faut éviter de dépasser les 2000 mètres d’altitude et se méfier du soleil, véritable poison sur les jeunes peaux fragiles à l’extrême vulnérabilité. L’Institut national du Cancer mène une campagne acharnée pour prévenir les parents. La peau des tout jeune est très fine et son système pigmentaire est totalement immature, les bains de soleil sont donc particulièrement nocifs et peuvent être par la suite responsables de mélanomes.

 Avr 2012 | Guide des activités en Oisans
Guide des activités en Oisans

Le nouveau guide Oisans.

 Mai 2012 | Trek Mag
enquête : pourquoi marche t-on ?

Mais pourquoi, diable, marche –t-on ?

Mais qu’est ce que je fous là ? Litanie familière du marcheur à bout de force et couvert d’ampoules qui se jure qu’on n’y le reprendra plus… Pourtant, nous devons être amnésiques ou fous car nous remettons à chaque fois le couvert !
Nous pouvons ainsi légitimement nous poser la question : Mais pourquoi marchons nous ?

La marche est le premier grand événement de notre vie avant le langage.
Pèlerinage, promenade balade, randonnée, trek : Beaucoup de mots pour désigner l’acte le plus élémentaire qui soit : marcher ! Si nous marchons malgré les ampoules, malgré la sueur, malgré l’ennui, avec une abnégation obstinée de bête de somme, c’est parce que la marche est le premier grand événement de notre vie. Avant même l’avènement du langage, la première chose que nous savons faire, c’est marcher ! Rolland Barthes disait que marcher est peut-être mythologiquement le geste le plus trivial donc le plus humain. Si nous marchons avec autant d’assiduité et peut être même autant de plaisir, c’est que nous devons prendre beaucoup de plaisir à être des hommes !
Pourquoi marchons nous ? Parce que, à l’évidence, nous sommes dotés d’une paire de jambes qui touche plus ou moins le sol et que nous sommes tout bêtement programmés pour marcher !